C’ETAIT UN 30 JANVIER DANS LA BAIE

 

Par Gérard CABON

L’enquêteur suit le groupe de sa lorgnette, tous derrière et Nico devant !

Il les aperçoit une dernière fois à la  » Basse Buron « , puis encore lorsqu’ils se protègent au pied de l’imposant  » Buron « .

Enfin il les retrouve parmi les rochers du Haumet, prenant les pires risques dans les passes, pour échapper à sa sagacité ; animaux traqués !

Mais quel est donc le trafic qui se déroule sous ses yeux ?

Rajoutant à l’énigme, une silhouette, le soir, sortie de l’eau, chevauche le serpent couvert d’écailles qui relie l’île à la Cité.

Drôle de journée ! Drôles d’histoires … !!!

Sont-ce les mêmes que nous retrouvons le lendemain, traversant clandestinement à pieds la slikke de la Baie ?

Et pour quel nouveau trafic ?

L’enquêteur garde volontairement leurs traits de visage flous, respectant en cela la présomption d’innocence.

Avant de poursuivre plus loin ses investigations, il mérite bien une bonne ventrée de palourdes ; n’est-ce pas ?

Tous derrière et Nico devant …

 

 

Partagez cet article

mm

About the author

Éducateur sportif

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *