La visite de la Conchée

Après avoir tourné autour à de multiples reprises, avoir tenté d’y pénétrer et avoir été stoppés par le temps, nous avons enfin pu retenter, avec succès, la visite de la Conchée le dimanche 13 septembre. Voilà un petit reportage de la sortie fait par notre adhérent Christian Caron. Merci à lui et à ceux qui ont permis cette sortie !

« Quelques photos prises au travers de ma pochette étanche, par conséquent altérées par la mauvaise qualité du plastique… désolé pour les flous hamiltoniens.
C’était une sortie proposée par Jean-Philippe suite au coup de pub de Jean-Pierre. Merci à tous les deux !

Avant le départ :

Objectif en vue :

Jean-Philippe et Daniel : mise en application des techniques groenlandaises apprises le week-end dernier

La Conchée nous accueille sous un soleil radieux et sur une mer très calme :

L’arrivée a été un tantinet houleuse dans tous les sens du terme : accueil cryogénique de la part d’une personne sur la barge de débarquement qui donnait priorité aux bateaux-taxis. Nous en avons laissé passer un puis avons pris la décision de débarquer de l’autre coté (sinon, nous serions encore en train de les laisser passer !).
Décision prise de débarquer en deux groupes : le groupe 2 garde les kayaks du groupe 1 pendant sa visite.

Une fois le groupe 1 débarqué, nous nous sommes rapidement dit que le mieux est d’attacher les kayaks des groupes 1 et 2, de débarquer, nous aussi et de faire la visite avec un léger décalage par rapport au premier groupe. Bonne idée, on a gagné 45mn !
Daniel ramène les deux derniers kayaks à la nage.

La visite en comité restreint :

Notre guide était une des 20 copropriétaires du Fort de la Conchée.
On arrive aujourd’hui à 30 ans de restauration (il s’agit d’une « restauration collective » (…) des 20 copropriétaires) alors que le fort a été construit en 28 ans. Mais Louis XIV ne finance plus. Quoi que… : 1€ collecté se transforme en 3€ car 2€ sont apportés par l’état. L’association étant reconnue d’utilité publique, notre guide nous a expliqué avec une certaine insistance que 100€ donnés ne coûtent au final que 30€ au donateur avec la réduction de 70% d’impôt. Le rapport de 3 se transforme donc en un rapport de 10 : « quand il vous en coûte 30€, nous recevons 300€« . Et le message subliminal : n’hésitez pas !

Le logement des officiers et celui du cuisinier qui venait avec sa famille (si j’ai bien retenu). Environ 200 hommes vivaient dans ce fort.

La charpente des logis : les fermes arrivaient toutes montées et positionnées avec précision par hélicoptère

Quelques pièces du fort :
La boulangerie : (une cheminée qu’on ne voit pas à gauche permettait de cuire le pain)

Le fort a bien résisté aux assauts de la mer et du temps. Ce qu’il a moins apprécié, c’est le bombardement américain à la libération.
Cependant, la partie inférieure n’a presque pas été endommagée.

On distingue le rail permettant au canon d’effectuer un arc de cercle afin de couvrir un champ plus large :

L’éternelle question du refroidissement du fût du canon… :

Et puis, quand le groupe 1  avait presque terminé d’embarquer, le groupe 2  l’a rejoint :

Comme lors des séances sécu de Nicolas :

Daniel, toujours à l’eau… décidément ! :

Une tête au ras de l’eau : Soizic ?… Daniel se sentira moins seul dans sa baignade… et Jean-Pierre en 2nd plan :

Jean-Philippe ramène le kayak à Anne restée au bas de l’escalier. Dans ses va-et-vient, il a perdu son bout de remorquage bleu. Au hasard des flux et reflux, le bout doit se promener entre Fréhel et Granville, si quelqu’un l’aperçoit, merci de le lui rendre.

Fichues gouttes d’eau sur la pochette !… ou alors un adhérent n’avait pas signé la « charte du droit à l’image » et a été flouté :

Regroupement pour le retour :

Rayon de soleil : « 

Merci à tous !

Partagez cet article

mm

About the author

Club de kayak de mer des Corsaires Malouins

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.